Movement - Works | Enfants et bébés à besoins spécifiques
21559
page-template-default,page,page-id-21559,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.4.1

Enfants et bébés à besoins spécifiques

1181

Je travaille avec des enfants et des bébés ayant des problématiques très diverses. J’ai aidé de nombreux enfants et leur famille à se développer et à apprendre au-delà de leurs limites.

J’ai recours à des approches douces, non invasives, dans le cadre desquelles les enfants peuvent acquérir de nouvelles capacités, prendre confiance en eux, développer la communication et le comportement, et apprendre à vivre de manière plus indépendante et à s’épanouir. Ma démarche privilégie non seulement l’éveil de l’enfant, mais aussi le confort, la confiance et le sentiment de sécurité. J’interagis avec l’enfant de manière à lui montrer que je suis à l’écoute et que je respecte ses besoins. J’ai constaté à maintes reprises que c’est en établissant le contact avec un enfant et en créant un environnement au sein duquel il se sente à l’aise et confiant, que son apprentissage sera le plus efficace. Je m’efforce de provoquer un déclic et je fais intervenir les jeux et l’entourage de l’enfant afin d’instaurer un cadre signifiant et propice à l’acquisition de nouvelles facultés.

Je travaille avec des enfants aux besoins très variés

L’infirmité motrice cérébrale, la spasticité due à un accident ou une naissance prématurée, les liaisons cérébrales, l’AVC infantile, le spectre de l’autisme, divers troubles génétiques, différentes formes d’épilepsie, la trisomie 21, les anomalies congénitales du cerveau, les lésions du plexus brachial, la scoliose, les retards et difficultés de développement non diagnostiqués, les problèmes de perception, la dystrophie musculaire, le trouble de l’attention, les difficultés motrices suite à un accident ou une opération, les difficultés d’apprentissage et les troubles du comportement.

Vous pouvez lire des témoignages sur mon travail avec les enfants ici : Témoignages, enfants.

Comment cela fonctionne-t-il?

Lorsqu’un enfant éprouve des difficultés à bouger, que ce soit intentionnel ou involontaire – comme on peut le constater chez les nourrissons qui font de nombreux mouvements involontaires –, il est privé d’une série de mouvements complexes qui sont à la base de l’apprentissage développemental, qu’il s’agisse de l’habileté motrice ou des fonctions cognitives et du comportement.

La méthode Feldenkrais peut contribuer à faire advenir ce processus d’apprentissage organique chez les enfants à besoins spécifiques, en favorisant l’acquisition de nouveaux schémas de fonctionnement. S’inspirant de la neuroscience, la méthode Feldenkrais utilise le mouvement pour envoyer de nouvelles informations au cerveau. Grâce à leurs compétences, les praticiens fournissent ces informations et créent, ce faisant, de nouvelles voies neuronales pertinentes dans le cerveau de l’enfant. Ce processus l’aide à apprendre de nouvelles façons de se mouvoir, d’agir, de se comporter et de se percevoir. Permettre à un enfant d’améliorer sa perception de soi et d’agir tel qu’il l’entend peut améliorer tous les aspects de sa vie, d’un point de vue aussi bien physique, affectif que mental.

Pour plus d’information sur ma spécialisation dans le travail avec les enfants

Travail avec les Enfants: post formation pour les praticiens de la méthode Feldenkrais, avec les théories et les techniques de la méthode Anat Baniel dispensées par Nancy Aberle

Ce programme Travail avec les Enfants est adapté aux besoins des familles qui participent aux formations et dont les enfants prennent des cours supervisés par les praticiens présents. Ainsi, chaque atelier permet d’explorer de nouvelles théories et pratiques. Nancy Aberle montre aux praticiens et aux parents comment trouver des moyens concrets pour utiliser le mouvement et la conscience du corps afin que le cerveau de l’enfant puisse évoluer par lui-même autant que possible.

Bon nombre de parents dont les enfants présentent un handicap affirment que les théories et techniques issues des méthodes Feldenkrais et Anat Baniel ont opéré un changement radical par rapport à des méthodes thérapeutiques plus traditionnelles. Ce changement radical est rendu possible en passant d’un modèle mécanique à un modèle informationnel, grâce auquel parents et praticiens ont fait tomber leurs a priori sur la capacité d’un enfant à apprendre et à s’améliorer. L’objectif n’est plus d’insister pour que l’enfant fasse ce qu’il n’est pas capable de faire, mais plutôt de stimuler son cerveau en commençant par ce qu’il sait déjà faire. Lorsque parents et praticiens ont une meilleure compréhension de la plasticité du cerveau, ils sont plus à même d’accompagner les capacités d’action de l’enfant.

L’Approche de Jeremy Krauss (Jeremy Krauss Approach)

L’Approche de Jeremy Krauss (en anglais : Jeremy Krauss Approach ou JKA), développée par Jeremy Krauss est une méthode unique pour aider les enfants à besoins spécifiques à apprendre, grandir et se développer, qui se fonde sur le travail de Moshe Feldenkrais. Elle vise principalement à favoriser le développement de leur potentiel et de leurs capacités, sur les plans physique, mental et affectif. Elle accompagne l’enfant dans son apprentissage, son évolution et l’aide à surmonter toutes sortes de difficultés développementales à travers un processus appelé Formation progressive des facultés de développement.